Le nouveau projet de renouvellement urbain à Sannois

La communauté d’agglomération a signé en 2015 un contrat de ville, au titre de la compétence politique de la ville. L’exercice de cette dernière s’appuie sur la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine de février 2014. L’essence de cette loi vise la réduction des écarts de développement entre les quartiers défavorisés et leurs unités urbaines et l’amélioration des conditions de vie de leurs habitants. La communauté d’agglomération comporte ainsi 9 quartiers fragiles sur 7 communes au sens de cette loi qui les qualifie de « quartiers prioritaires de la ville » (QPV).

En signant le contrat de ville, la communauté d’agglomération, à l’image résidentielle, reconnue pour son attractivité et son dynamisme, a affirmé sa volonté et son engagement de développement équilibré des territoires et la production de la ville durable.

Le contrat de ville a été élaboré à partir d’un diagnostic rassemblant plus de 180 partenaires, le résultat de cette démarche a abouti à un plan d’action partagé avec les 7 communes retenues abritant des QPV sur 4 axes principaux :

  • la cohésion sociale
  • le développement économique et l’emploi
  • le cadre de vie et le renouvellement urbain
  • la sécurité, la préservation de la délinquance et l’accès aux droits et aide aux victimes

Les 9 quartiers Politique de la ville sont :

  • Les Chênes à Ermont,
  • La Mare des Noues, Montédour et La Fontaine Bertin à Franconville, 
  • Les Naquettes à Herblay-sur-Seine, 
  • Les Frances à Montigny-lès-Cormeilles, 
  • Le Clos Saint Pierre Elargi à Pierrelaye,
  • Les Bas des Aulnaies Carreaux Fleuris à Sannois, 
  • Les Sarments et Nérins et Les Pins à Taverny.